Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Meilleurs voeux 2016

Publié le 29 Décembre 2015 par ruraledeprose

Meilleurs voeux 2016

Bonne année sincère, souhaits de bonheur, de prospérité, que cette année nouvelle vous apporte bonheur et félicité, qu’elle vous protège et protège votre famille, vos proches, vos amis, du danger, du terrorisme, des guerres, des virus, des changements climatiques…

Je n’ai pas le cœur à la carte de vœux, ni à l’épandage d’idées qui pourraient faire que ma colère fasse bonne figure et des cursives bien formées et poétiques in-octavo. Je ne m’en excuse pas. N’allez pas croire que je sois assailli par le désespoir ou la crainte, et surtout pas la peur ni la honte de mon pays. Encore moins une idée d’oublier mes amis et de jouer les trouble-fêtes par de prétentieuses paroles. Mais la saison est plutôt à l’alarme pour ne pas passer du tocsin au glas, du présumé coupable à la victime.

A l’heure où je vis, dans un monde bouleversé par les conflits et les guerres, dans un pays où le pouvoir politique décrète des mesures liberticides instaurées par un état d’urgence devenu état d’exception, décrète des dérogations à l’Etat de droit comme il n’en fut pas depuis Pétain et Vichy, avec la déchéance de nationalité (imposée alors aux français de confession juive), je ne peux pas me taire en m’adressant à ceux que j’aime et que je respecte.

Je ne peux pas me réjouir du Nouvel an. Déchoir de la nationalité française est une atteinte intolérable à la République et au droit du sol, à l’égalité des citoyens : c’est un acte autoritaire exigé par les fascistes. A qui fera-t-on croire que cette déchéance de nationalité va perturber tout terroriste en puissance et l’empêcher de passer à l’acte nihiliste ? Le fanatique n’a pas de nation mais une haine destructrice, le visage même de toute absence de conscience humaine.

Les pouvoirs discrétionnaires dont s’attribue le pouvoir exécutif en France banalise l’état d’exception, l’atteinte permanente aux libertés fondamentales et aux droits des personnes sans contrôle de l’autorité judiciaire (interdiction de rassemblement ou de manifestation, perquisitions de domiciles d’automobiles, saisies administratives, gardes à vue prolongées, contrôle d’identité sans nécessité –autant dire au faciès- écoutes téléphoniques généralisées…), sans recours juridique possible des bévues devant la Cour européenne des droits de l’homme* !

Cela est le fait d’un monarque présidentiel qui applique des mesures sécuritaires demandées par un parti fasciste, le FN, mesures que rien ne justifie au regard des dispositions sécuritaires déjà permises par la Constitution et la Loi.

En fait, le monarque président, menteur et hâbleur, ampute la démocratie et veut constitutionnaliser sa gestion d’un état de crise, qu’il entretient et aggrave par l’austérité, en se dotant des moyens d’un régime d’exception permanent qui lui conférera tous les abus de pouvoir possibles y compris contre la société civile, les mouvements sociaux. Comme le titrait Libération, pour Hollande, c’est une déchéance de crédibilité politique et morale.

Alors, j’invite chacune et chacun, en conscience, à se mobiliser dans les formes qu’il voudra pour que notre pays ne s’engage pas dans la voie de l’autoritarisme d’Etat qui, toujours, conduit, aux pires excès, à la réduction de toutes les valeurs républicaines, à la négation de l’être humain pour des raisons d’Etat, de coup d’Etat.

Bonne année, meilleurs vœux à toutes celles et tous ceux qui entrent en résistance par humanité, quelques soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, leur couleur de peau, leur origine.

Soyons dignes de notre pays, de sa diversité et unis face aux menaces intérieures et extérieures qui pèsent sur les libertés publiques et privées. La seule façon de conjurer l’obscurité populiste et fasciste repose dans cette union des solidarités.

Je nous souhaite donc une année de sûreté** pour les biens et les personnes dans la démocratie et l’exercice des libertés fondamentales, une année de fraternité et, si possible de poésie, car il faut nous cultiver l’imaginaire et l’utopie sur le terreau des réalités pour que le monde soit et demeure humain.

Patrick Pérez Sécheret

Paris-Vitry, 29 décembre 2015.

* La France a demandé la suspension de la convention qui la lie au droit européen en matière des droits de l’homme.

** Je préfère ce mot républicain à celui de sécurité.

145 Avenue Paul Vaillant-Couturier, appart 3053 – 94400 Vitry-sur-Seine - France

Tél. 06 17 09 84 37 – Courriel : p.perezsecheret@free.fr – blog : perez-secheret.over-blog.com

Commenter cet article