Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Testament vivarois

Publié le 22 Janvier 2016 par ruraledeprose

Testament vivarois

Quand tout sera fichu avec les pauvres pommes à terre, sans marcassin pour les croquer, sans la musique du torrent en avril, quand il n’y aura plus sur les fils de maillots d’enfants séchant aux pinces de bois sous le ciel mandarine, quand les châtaignes ne seront plus déboguées pour devenir farine, même le monde s’arrêterait de battre aux volets des maisons désertées, je l’aurai aimée et reconnue au creux des murettes noires brodée de busseroles et de fougères cendrées. J’aurai nagé sans fin entre ses roches frangées par la lave du volcan de la Crau, les pas sans compter sur les sentes vers Jaujac, en rebroussant les rus où mes lèvres s’enivrèrent des printemps aux hivers jusqu’aux étés d’airelles en chaos à Chaumiene… J’aurai gouté la vie entière aux prunelles de mes Cévennes, humé la Burle même plus pure que tout poème dès lors elle cloue le bec à l’homme quand elle chante sa mélopée radieuse de neige immaculée. Quand tout sera fini mes cendres seront versées aux pieds des chênes, il fera beau pourtant il fera beau rêver, tout sera consumé et de genêts en fleurs et de blancs mûriers ma vie de lumière outrageusement éclaboussée.

22 décembre 2015 – Paris. Copyright patrick pérez secheret.

Commenter cet article