Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Hommage à ceux de Orianenburg au Père-Lachaise

Publié le 1 Avril 2016 par ruraledeprose

Hommage à ceux de Orianenburg au Père-Lachaise

Avant l'ouverture du camp de concentration de Sachsenhausen en 1936, ville de la grande banlieue de Berlin, Orianenburg a déjà accueilli un camp en mars 1933, dans une brasserie désaffectée où fut ouvert l'un des premiers camps nazi où sont enfermés les opposants politiques. Il est fermé en 1935. Un an plus tard, à Oranienburg, commence la construction d'un nouveau camp, beaucoup plus grand, et avec le but affiché de réaliser un "camp modèle" : On pense initialement agrandir le camp. Néanmoins, la direction des camps se trouve à Berlin et exige un camp de concentration à proximité. Une lettre du 18 juin 1936, ordonne que certaines forêts domaniales d'Oranienburg soient mises à disposition "en vue de l'installation d'un camp de concentration. Les travaux débutent à l'été 1936, alors que se réunissent à Berlin, capitale du Reich, les délégations de 49 nations pour les Jeux. Les premiers prisonniers arrivent en juillet 1936. Sur ce premier millier de détenus, la moitié environ est constituée de prisonniers politiques, l'autre moitié, des condamnés de droit commun. Il y a également des "asociaux" et des homosexuels, arrêtés pour rendre Berlin plus présentable dans le cadre des Jeux Olympiques. L’amalgame de détenus politiques et de droits communs est une technique déjà éprouvée par l'administration nazie dans d'autres camps. Les SS chercheront en permanence à utiliser l'antagonisme des deux groupes dans l'administration parallèle des camps par les détenus. Le premier travail consiste d'abord à déboiser un triangle de 80 hectares dans la forêt domaniale. Les cadences de travail s'intensifient, la date de livraison des premières baraques étant fixée au 1er octobre. Les détenus couchent dehors, les premières baraques construites étant celles des gardiens S.S. Près d'une centaine de bâtiments sont construits à la fin de l'année 1936, qui comprennent des baraques d'habitation et de travail (les "Blocks"), une caserne pour les SS, des garages, des pavillons pour les sous-officiers et officiers SS

Les premiers assassinats connus ont lieu à partir de novembre 1936.

100 000 personnes périront à Orianenburg à 30 kilomètres de Berlin…

Commenter cet article