Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

De l’état d’’urgence au coup d’Etat permanent : où en sommes-nous ?

Publié le 16 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Anodin, un petit Décret pris le 5 décembre dernier confie au pouvoir politique le contrôle de la justice en créant l’inspection générale de la justice ! La Cour de Cassation est ainsi renvoyée aux oubliettes de notre histoire républicaine de séparation des pouvoirs. Dans quel but, quelle urgence ?

Devant ce décret, ajouté aux dispositifs de l’état d’urgence, devenu permanent, qui écarte le judiciaire du contrôle de l’application des mesures de police administrative, on ne peut que s’inquiéter des dérives autoritaires permises d’assignation à résidence, des gardes à vue prolongées sans recours d’un avocat, des restrictions de nos libertés fondamentales.

Autre signe sans doute lui aussi anodin : l’installation du régiment de la légion étrangère au Larzac, régiment jusqu’alors stationné hors sol de France et sur les champs d’opérations militaires au Mali ou ailleurs. Ce régiment de volontaires est censé manœuvrer sur des champs de bataille et faire la guerre au nom de la France...

En écrivant ces lignes, je pense à mes amis en Turquie où un Etat démocratique dérive vers une dictature de faits. En France, tous les ingrédients sont en place : à quelle fin ? Combattre les terroristes ?

Face à l’arsenal répressif disponible, face aux politiques libérales qui constituent un recul de civilisation, il nous reste les urnes, l’an prochain, pour refuser aussi le recul de nos droits et de nos libertés… Et surtout pour changer de Constitution !

Commenter cet article