Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

prose de nuit

Publié le 4 Mars 2017 par ruraledeprose

 

La vie est un voyage

nous tenons la barre le grand foc hissé jusqu'à l'ivresse

il fera beau demain un jour qui sait

Notre liberté n'a pas de sens sans amour

d'horizon sans contrainte

Il fera beau demain

la vie est un bateau qui tangue

je ne suis que ce que nous sommes en somme

une dérive

La vie est un soleil qui tangue

les coeurs explosent d'avril

les regards s'éteignent

la vie va sa vie

Voici soudain l'île où nous avions sombré

les estaques le sable

l'infini mourir à la fin

Des lèvres nobles à fouler

des soleils d'envies

l'amour qui s'épure sur les vagues de sable

Il aurait suffit d'un mot

d'une phrase

un songe de pluie

sur les semailles de blé

la grêle sans doute

le tourment des averses

un grand champ d'or mort né

à perte de vue

à parler de soi en déconfiture 

sarclé d'invectives

La vie va trop court

molle de tendresses

La vie trop courte sur pattes

l'horizon un possible

des effluves d'instants sacrés

une messe terrible

de souvenirs

de confesse à n'en plus finir

La vie reste en vie

 

patrick pérez séchert, copyright 2017, Texte et photo de ma grand-mère paternel à Casablanca, l'enfant n'est pas moi.

 

Commenter cet article

Angelilie 04/03/2017 14:07

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir