Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

poème automatique ou presque à l'atelier de juin 2017

Publié le 19 Mai 2017 par ruraledeprose

 

Prose du jour

 

Le ciel a du plomb dans l’aile

Les rues rient aux anges déchus sur un bateau fortuit

Le ciel bêle en charpie de rosiers frigides

Le monde sent des pieds par contumace

Le jour fond sur des lits d’injures

L’amour cramponne l’azur d’un chien fou

Il fait beau comme mort d’homme de main

Sur un trottoir acidulé au parfum de nuit

 

19 mai 2017 – copyright patrick pérez sécheret.

Commenter cet article