Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

La Marseillaise (chanson)

Publié le 21 Janvier 2011 par ruraledeprose

Juste comme je traversais l’avenue des Bruyères

je vous jure je l’ai vu dans sa robe légère

les cheveux sous le vent cahotant la lumière

en ce soir de juillet du bleu sous les gouttières

 

Je vous jure je l’ai vu splendide soleil de pierre

dans ma poitrine plonger un éclair vif argent

dans ma chair retourner comme on remue le fer

je vous jure que j’ai cru aimer d’amour vraiment

 

Je ne suis pas de ceux qui lui dressent des statues

qui lui marchent sur le ventre la violentent la conspuent

je ne suis pas pourtant sensible à l’arsanglant

chant des sillons rougis qu’elle fredonne aux passants

 

Juste comme je traversais l’avenue des Bruyères

je vous jure je l’ai cru tout à fait fréquentable

ses mamelles avançaient comme des bulldozers

ses hanches sous mes doigts filaient comme sable

 

Je vous jure que j’aurais dénoncé le bon dieu

pour entre ses bras mon désir se blottir

j’aurais vendu la France pour la toucher des yeux

trahi tous mes amis ma bouche à son sourire

 

Je ne suis pas de ceux à l’écoute des sirènes

qui marchent au pas et rêvent l’armée servir

mais son sexe de blé ses yeux de méthylène

ont incendié mon corps presque à en mourir

 

Refrain

Le drapeau tricolore dans ses jupons nous prend

par les grands sentiments avec la Marseillaise (bis)

c’est toujours comme ça que la patrie nous prend

par les grands sentiments avec la Marseillaise

et puis nous baise (ces deux vers juste à la fin)

 

 

commentaires

l'ardèche brûle à torrents

Publié le 6 Janvier 2011 par ruraledeprose

Une réédition de L'Ardèche brûle à torrents, préface de Jean Ferrat, dessins de Hélène Baissade, vient de paraître (Les Points sur les i éditeur), suivi de L'Ardoise des jours, avant-propos de Véronique Estel, post-face de Allain Leprest. Un tiré à part limité de 28 pages accompagné de peintures de Jean-Jacques Laigre sur un poème, est encore disponible en souscription.

commentaires