Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

prose de nouvel an

Publié le 30 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Pour vous souhaiter une bonne année originale et me rappeler à votre bon souvenir, je vous adresse ce poème à paraître dans un énième ouvrage au printemps prochain ainsi sans doute qu'un nouveau roman. Tous mes vœux sincères pour 2017.

 

Voici le temps venir de jeter l’inutile aux ruisseaux lents

Apeuré sans doute de l’audace des rives

Du parfum fauve des sous-bois

Je vous donne tout

Je solde l’ardoise des jours

Prenez en vos bras mes balles perdues

Mes printemps foudroyés d’écume

Aux vagues tristes des trahisons

Prenez tout à cœur ouvert

Dans les sanglots du monde

Il n’est rien de plus beau qu’un chant d’oiseau

Dont on ne sait pas même le nom

Prenez-le sous votre bras qu’il est chaud

Du millet à volonté

Quand nous étions muets en nos cavernes

Déjà il chantait et nous l’avons imité

Le langage est né conscience de notre humanité

Prenez tout vous dis-je

Ne perdez pas votre âme sur les sentiers défaits

Laissez la haine à ceux qui ne pensent plus par eux-mêmes

Il n’y a pas de fin du monde ni de l’histoire

Nous avons en nos mains les passages du gué

La mémoire allumée

Prenez juste mes mots

Comme ensemble ils essaient de s’aimer

Et bonne année

 

Patrick Pérez Sécheret – Copyright 2017

 

commentaires

Coup d'oeil sur le monde en fin d'année 2016

Publié le 27 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

D’abord chez nous, en France donc en Europe, nous avons passé le cap des 8 millions de pauvres. Mauvaise nouvelle. J’espère qu’ils sont inscrits sur les listes électorales pour renvoyer ceux qui prétendent poursuivre l’austérité qui précarise chaque année de nouveaux citoyens et surtout les jeunes…

 

Ensuite, mauvaise nouvelle de Turquie où les démocrates qui utilisent internet sont poursuivis, arrêtés pour injure au chef de l’Etat et soupçonnés de terrorisme. Ce pays gouverné par un dictateur détient le palmarès de journalistes emprisonnés. En quelques mois, il a liquidé 170 organes de presse, emprisonnés plus de 100 journalistes et annulé des centaines de cartes de presse. Les réseaux sociaux lui font peur : ils restent un espoir d’expression libre. Je sais qu’au Sud du pays doit se tenir une conférence sur le poète Nâzim Hikmet. J’y suis invité mais je ne pourrai pas m’y rendre à ce moment-là. J’ai adressé un poème de soutien à mes amis turcs et kurdes qui résistent à la dictature d’Erdogan dans des conditions difficiles.

[La dernière fois que je suis allé dans ce pays, pour présenter au centre culturel Nâzim Hikmet d’Ankara un livre de poésies, traduit en turc – un hommage au poète et à son ami Abidin Dino, aux manifestants de la place Taksim- ce centre a été saccagé par la police !]

 

Ensuite une bonne nouvelle pour le peuple Sahraoui : le comité de l’ONU contre la torture condamne le Maroc pour tortures et mauvais traitements sur des prisonniers sahraouis. Rappelons que 80% du territoire sahraoui est occupé, colonisé illégalement depuis 1975 par le royaume du Maroc et, qu’en attente d’un référendum d’autodétermination décrétée par l’ONU et qui tarde, le peuple sahraoui est spolié de ses droits et de sa terre. Le Sahara occidental est ainsi le dernier pays colonisé d’Afrique. La France, qui ne reconnait pas officiellement la souveraineté du Maroc sur ce territoire, laisse faire, comme l’Union européenne, et s’accommode d’accords commerciaux qui permettent au Maroc d’exporter à Perpignan des produits issus du sol sahraoui occupé, sans que cela profite aux sahraouis. Pourtant la Cour de justice européenne a pris un décret qui interdit que l’accord d’association entre l’UE et le Maroc s’applique au Sahara occidental… Il conviendrait que les candidats à la présidentielle en France prenne une position claire sur la question. Y compris le candidat que je soutiens : JLM.

 

Autre bonne nouvelle et juste : une résolution de l’ONU enfin adoptée condamne la colonisation illégale des territoires palestiniens par l’Etat d’Israël. Rappelons que, outre l’occupation illégale, cet Etat commercialise les produits palestiniens sous son label et que l’accord commercial d’association avec l’Union européenne permet l’exportation des produits détaxés sur nos marchés sans que le peuple palestinien puisse bénéficier des fruits des ventes en retour ! L’accord est basé sur le respect des droits de l’homme et des principes démocratiques que l’Etat d’Israël viole depuis 1995 ! Le collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens a lancé une campagne pour la suspension de cet accord. Je ne sais si je vais la signer car le peuple israélien souffre déjà d’une crise économique grave et qu’il en subirait donc les conséquences… Ne vaudrait-il pas mieux contraindre Israël à reverser aux Palestiniens ce qui leur est dû, c’est-à-dire le fruit de leur travail sur leur territoire occupé et qui leur appartient de droit ?

 

 

commentaires

De l’état d’’urgence au coup d’Etat permanent : où en sommes-nous ?

Publié le 16 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Anodin, un petit Décret pris le 5 décembre dernier confie au pouvoir politique le contrôle de la justice en créant l’inspection générale de la justice ! La Cour de Cassation est ainsi renvoyée aux oubliettes de notre histoire républicaine de séparation des pouvoirs. Dans quel but, quelle urgence ?

Devant ce décret, ajouté aux dispositifs de l’état d’urgence, devenu permanent, qui écarte le judiciaire du contrôle de l’application des mesures de police administrative, on ne peut que s’inquiéter des dérives autoritaires permises d’assignation à résidence, des gardes à vue prolongées sans recours d’un avocat, des restrictions de nos libertés fondamentales.

Autre signe sans doute lui aussi anodin : l’installation du régiment de la légion étrangère au Larzac, régiment jusqu’alors stationné hors sol de France et sur les champs d’opérations militaires au Mali ou ailleurs. Ce régiment de volontaires est censé manœuvrer sur des champs de bataille et faire la guerre au nom de la France...

En écrivant ces lignes, je pense à mes amis en Turquie où un Etat démocratique dérive vers une dictature de faits. En France, tous les ingrédients sont en place : à quelle fin ? Combattre les terroristes ?

Face à l’arsenal répressif disponible, face aux politiques libérales qui constituent un recul de civilisation, il nous reste les urnes, l’an prochain, pour refuser aussi le recul de nos droits et de nos libertés… Et surtout pour changer de Constitution !

commentaires

prose du jour

Publié le 15 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Je ne sais pas ce que sera ma vie

Le reste d’ensemble

Le point d’un jour avorté

 

Je ne sais pas ce que je suis exactement

Un sarcasme volubile

Un sourire d’injure à la morale

Un pied de nez à la mort mortelle

 

Peut être juste un brin d’herbe folle

Un petit soleil pour quelques autres

 

Je suis j’existe encore un peu

Je cambre ma stature poétique

J’ai des poumons d’azur

Des réalités froides où dorment

Les massacrés d’Alep

 

Je suis sur toutes les routes

De la souffrance humaine

Des nations qui dressent le poing

Dans la déconfiture de jours en ruines

 

Je suis j’existe

J’aime

L’espoir toujours debout

Sans maître à penser

 

15 décembre 2016 – copyright patrick pérez sécheret.

 

commentaires

PRIMAIRES DU PS : AUCUN CANDIDAT NE PEUT RASSEMBLER LA GAUCHE !

Publié le 13 Décembre 2016 par ruraledeprose

Arrêter la casse de notre beau pays !

En gros, tous les prétendants à la primaire du parti socialiste (ce qu’il en reste) ont participé au gouvernement Hollande et donc soutenu ses politiques libérales dictées par la Commission européenne et la banque centrale. Le bilan est désastreux pour notre pays et chacun essaie de le faire oublier sans pour autant proposer de solutions autres que les vieilles recettes qui ont fait long feu.

 

Il sortira du chapeau un candidat désigné par quelques milliers de votes : le candidat du parti socialiste et non de la gauche qui reste fractionnée entre celle qui porte une alternative avec Jean-Luc Mélenchon et l’autre qui s’est rangée dans l’austérité permanente, la liquidation du code du travail, la régression de la sécurité sociale, celle qui maintient notre pays en état d’urgence inquiétant et porte atteinte aux libertés fondamentales. Le poulain socialiste sortit du chapeau aura bien du mérite à rassembler son camp, ses maigres militants, ses sympathisants mais c’est son affaire.

 

On me dira que la droite est dangereuse, certes, Fillon est une pâle copie de Le Pen en termes de propositions de programme même s’il s’en défend. Il supprimera 450 emplois de fonctionnaires (entendons des métiers utiles à tous dans les écoles, les hôpitaux, les crèches…) par jour soit 500 000 en cinq ans ! Il liquidera la sécurité sociale pour lui substituer les assurances privées que chacun devra payer et en fonction de ses moyens pour se couvrir et avoir recours aux soins, à l’éducation. Etc…

 

En gros, rhétorique mise à part, les candidats du PS et de LR, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Le même fonds de commerce libéral du tout marché et de la toute concurrence entre les hommes et les territoires et qui mènera à une sorte de jungle où l’argent est roi et la précarité sociale le lot de la majorité des citoyens.

 

Ils font peur pour l’avenir, ils ont entre les mains l’arsenal répressif nécessaire pour imposer leur partitocratie technocratique et autoritaire sous le vernis des valeurs de la République (qu’ils ont mis bien à mal) et du rassemblement communautaire qu’ils souhaitent pour les couches moyennes du pays.

 

Leur discours est dangereux pour ce qu’il reste de démocratie car ils mentent et ne nous présentent qu’un prêt-à-penser conservateur et rétrograde.

 

Le vrai vote citoyen utile aura lieu en 2017 et il faut que la gauche d’alternative citoyenne, autour de Jean-Luc Mélenchon, soit en tête au premier tour pour combattre avec efficacité la droite et l’extrême-droite. Cette possibilité crédible commence à affoler les médias, la bourse et les planqués de la République car au bout, c’est clair, la France insoumise élue changera la constitution pour redonner le pouvoir de décision au peuple, pouvoir confisquer jusqu’alors via le 6e République par des factions qui ne représentent que leurs intérêts et ceux du capitalisme libéral mondialisé.

 

Il y a donc urgence à lire L’Avenir en commun*, le programme de la France insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon et de soutenir ses propositions au service de l’intérêt général humain !

 

 

*Je tiens ce livre à disposition sur simple demande au prix de 3 euros.

commentaires

Toutes les fontaines de la vie

Publié le 12 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Me viennent à l’esprit de belles choses

Des dahlias des nuages des libellules

En concert de beau et de métamorphoses

La vie simplement crue incrédule

 

Qu’aurai-je besoin de paraître

Sur la scène d’un monde à naître

Jour après jour aux fenêtres

La vie doit être simplement une fête 

 

Après la lumière viendra la mort salope

Envelopper nos souvenirs de suies

Nos amours de trombes de Fallope

Et le désir d’aimer d’infini indécis

 

Et tous les malheurs du monde se plient

A cette symphonie sans rime ni raison

Mais je sais qui je suis d’où je viens d’horizons

Peuplés de printemps et de nuits

 

Qu’aurai-je besoin de comparaître

Au tribunal de la conscience humaine

Je n’ai fait que vivre d’après naître

Et de boire avide aux fontaines

 

Toutes les fontaines de la vie

Le savoir sur les choses et les êtres

La nature les rencontres avec autrui

Et d’ouvrir grandes toutes les fenêtres…

 

5 décembre 2016 – copyright patrick pérez sécheret.

 

 

 

commentaires

DEUX MILLE DIX SEPT (poème-tract 2)

Publié le 12 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Si tu te tais mon frère les fleuves seront saccagés

On marchera sur les fleurs sur les visages de l’aube

 

A nouveau la laideur de la haine

Croisera les bras sur les trottoirs du pays sans voix

 

Si tu te tais mon frère le ciel flambera de sang

Les avenues seront pleines de morts vivants

 

Agitant les drapeaux sinistres d’autrefois

La mémoire aura recousu son linceul

 

Si tu te tais mon frère les enfants seront cloués au missel

Dans un uniforme noir épelant la doctrine

 

Qui toujours mène à la négation d’un autre

A la délation mortifère d’autrui

 

Si tu te tais mon frère à quoi bon vivre

Le cœur assis entre deux rives le futur assassiné

 

A quoi bon s’être aimé les poèmes alors

Entre nos mains d’inutiles sanglots

 

Mais tu ne te tairas pas mon frère

Nous serons les Mutins de deux-mille-dix-sept

 

12 décembre 2016 – copyright patrick pérez sécheret.

commentaires

Couleur d'un jour

Publié le 12 Décembre 2016 par ruraledeprose

 

Ecrire le soir à la loupe sur l’édredon du jour vacillant

Pour n’être que du vent un petit rien de vent

Qui bouscule la ville dévaste vos solitudes

 

Ecrire la nuit prononcée sous les lampadaires bleus

Crier l’indignation chevelue qui meurt dans vos poches

Fait danser les ridelles de vos silences à vos lèvres

 

Ecrire le matin encore pâle la lune assise sur du velours

Insomniaque de vos remords de vos paroles dissoutes

Au prêt-à-penser des idées moisies

 

Me coucher affamé de soleil de caresses de soie

Me rendre au sommeil de plomb le corps en paix

Et ne plus vous relire un peu pour de vrai

 

10 décembre 2016 – patrick pérez sécheret – copyright.

commentaires

Bien choisir son député dans la 9e circonscription Alfortville-Vitry !

Publié le 7 Décembre 2016 par ruraledeprose

Le sénateur-maire d’Alfortville déclare sa candidature aux élections législatives prochaines, dans la foulée de son mentor Manuel Valls, lui, pour la primaire du parti socialiste. M Luc Carvounas veut être député et déplore, dans Le Parisien de ce jour, que la Loi ne permette plus d’être parlementaire et maire. Il devra donc démissionner pour éviter le cumul de mandat.

 

Pourtant cela a vertu car les députés sont des élus nationaux et devraient s’occuper exclusivement d’élaborer les Lois, de les voter et de veiller à leur application, à l’équilibre des territoires sur le sol de la République, et à rendre compte régulièrement de leur mandat devant la population de la circonscription où ils ont été élus.

 

A ma connaissance, le candidat, durant son mandat de sénateur, mais de même pour le député d’Alfortville-Vitry et ancien maire, ils n’ont pas rendu compte de ce qu’ils ont voté pendant cinq ans, c’est-à-dire des deux mains tous les projets du gouvernement Hollande qui accentuent le recul social dans notre pays et le recul des libertés fondamentales. Les deux parlementaires se sont par ailleurs forts bien accommodé du charcutage Pasqua qui a coupé Vitry en deux.

 

Pour ces élections, nous devons parler de Vitry-sur-Seine, première ville du Val-de-Marne en nombre d’habitants et du rôle national de ses députés, du programme de ses candidats. Les parlementaires d’Alfortville ne peuvent plus ignorer une population de près de 100 000 citoyens (45 000 électeurs) au coeur d'une ville d'intérêt national par ses projets en cours ou à venir !

 

A Vitry, nous avons à cœur de nous rassembler avec les Alfortvillais, comme nous l’avons fait en 2012, pour enfin séparer les compétences respectives mais complémentaires des élus nationaux et locaux, loin de toute magouille politique et d’accords de basse-cours de partis obsolescents.

 

Luc Carvounas est le candidat de Valls et de sa politique désastreuse pour notre pays et nos villes menée sous le gouvernement Hollande ! Ils en partagent le bilan pleinement et leurs discours pour une gauche rassemblée (sur quoi ?) comme rempart contre les inégalités et pour notre modèle social n’en sont et  n'en seront que plus indécents !

 

Il nous faut Alfortvillais et Vitriots retrouver la parole et son sens, la prendre pour soutenir une alternative de gauche face à la casse sociale en cours au service du MEDEF et des actionnaires, face à l’épouvantail de la droite dure et de l’extrême-droite.

 

Face aussi à une gauche du verbe, une gauche sociale libérale et démagogique, arrogante et qui trompe et a trompé le peuple de France avec Hollande !

 

Pour nombre d’entre nous, à Vitry, Alfortville et ailleurs, cette gauche d’alternative est en marche avec la France insoumise pour une 6e République et soutient la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidence de notre pays et les candidats aux législatives soutenant son programme et investis par cette France insoumise.

 

 

commentaires

VALLS[e] avec le MEDEF… [Poème-tract 1]

Publié le 6 Décembre 2016 par ruraledeprose

Voilà-t-y pas que l’on peut énoncer tout et son contraire

Envelopper de mots tordus un projet autoritaire

Faire croire à la foule que l’on va faire

L’inverse de ce que l’on n'a pas fait et encore défaire

Qui en tire les bénefs

Valls avec le MEDEF

 

Manuel Valls parle à gauche et des pauvres gens

Qui souffrent mais il oublie son ministère

Les politiques de casse sociale il ment

Son ambition lui gonfle les viscères

Valls danse avec le MEDEF

Qui en tire tout bénef

 

Il dit vouloir rassembler la gauche et le PS

Enfin ce qu’il en reste après son tournant libéral

Alors qu’il a tout fait avec Hollande pour le mettre à mal

Dépecer ses valeurs servir le MEDEF

 

Valls n’est pas de gauche ses discours transpirent

D’intolérance avec une morgue de mentor menteur

Il peut affirmer n’importe quoi et cacher le pire

Chemin à prendre qui conduit au malheur

 

Du peuple il se fout comme de ses compagnons

Il veut juste grimper au sommet de l’Etat

Pour le démolir encore et encore jusqu’à

Noyer toute souveraineté sur l’autel du pognon

Valls danse avec le MEDEF

Le peuple en tire des nèfles

 

Valls se gauche vous voulez rigoler ou à en pleurer

Et n’allons pas pour autant voter à la primaire

Croire qu’un mieux sortira du chapeau troué :

Une gauche est morte elle s’est suicidée

 

Mais il reste l’autre la rebelle l’insoumise

Comme seule alternative possible

Aux droites et à l’extrême-droite nuisibles

Celle de la France qui souffre déchire parfois les chemises…

Valls avec le MEDEF

Le peuple en tire des nèfles…

 

5 décembre 2016  - Prose inspirées par la candidature de Valls à Evry.

commentaires
1 2 > >>