Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Bergmman fait le bonheur de Sophie (Marceau)

Publié le 3 Novembre 2011 par ruraledeprose in actualité lecture de l'auteur

Un fragile d’apparence, mal servie par une mise en scène qui la corsète, Sophie Marceau fait ce qu’elle peut pour dévider le texte de Bergman. Dévider est le verbe, une vie s’évide devant nous, une histoire d’âme avec justesse de la voix, économe des gestes comme une lente fatigue du corps, l’enveloppe de bleu pâle de la désespérance tout humaine. Sophie Marceau porte les sentiments, les chaos de l’existence de Viktoria, dans une beauté épurée, preignante. Le scénario de Bergman file ainsi plus d’une heure sa pelote de phrases secouées d’absences, de craintes, de folie, d’approche de la mort, à petites goulées. L’actrice est seule, magnifique, sobre. Son talent nous offre un petit bonheur triste et doux qu’il en est lumineux. (Théâtre du Rond-Point).

 

Patrick Pérez Sécheret

Commenter cet article