Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Je cause des peuples...

Publié le 30 Janvier 2015 par ruraledeprose

20150107_162154-copie-3.jpg

Je vis à l’horizon d’un chapeau d’imprudence à perdre mon nez dans la brume ou des rosiers

J’ai le cœur à côté de mes chaussures froissé un rêve interrompu sur l’ardoise de janvier

 Il neige c'est beau je suis étonné

Je marche sur des syllabes de de haine parfois je fais très attention et j’appuie du talon

Puis le pied reprend son chemin des bois dans le vacarme d’oiseaux attentifs au printemps

Je toise des frères de Lune qui se taisent des passants sans regard sur lesquels pèsent

de la Providence au goût de l’amertume La nostalgie Monsieur n’est plus ce qu’elle était…

 Il neige c'est beau je suis étonné

Allons donc voici que tout s’allume ! Les rivières les collines la couleur de l’amour !

Rien ne peut dérouter celui qui déplume l’oiseau du malheur avec des sourires !

Les sourires sont des balles qui couvrent de solidarité les querelles d’anges déchus

les manigances des bonimenteurs De sourire les portes des cœurs s’ouvrent !

 

L’espoir alors tout à coup se redresse d’imprudence et de dignité partout :

Tout est possible pour instaurer le bonheur pour notre Humanité :

Faut juste un peu pousser du pied dehors quelques mages hypocrites

et se serrer les coudes autour des libertés

 Il neige c'est beau j'avais presque oublié...

30 janvier 2015 – copyrigh patrick pérez sécheret

Commenter cet article