Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Le Cloud de l’affaire : ne pas passer pour un clown

Publié le 22 Mai 2013 par ruraledeprose

 Je ne suis pas féru d’informatique mais quand l’autre jour un confrère (quelqu’un de la sphère des cons) me parla de cloud computing, j’étais un peu sec. Je hochais la tête bêtement pour me donner l’air d’y comprendre quelque chose. Me fallait-il passer au cloud et me libérer des soucis de maintenance, de mises à jour des logiciels, de stockage, etc... Avec une question subsidiaire : combien cela me coûterait de moins sur ma facture « nouvelles technologies ». Bien évidemment, je penchais de suite pour le cloud public et non le cloud privé. On peut choisir son cloud malgré la concurrence libérale non-faussée, le tout marché. Ouf. Donc moins d’investissements mais l’annonce d’un surcoût potentiel de 30% pour se clouder dans un premier temps chez un fournisseur de mon choix. Allais-je me clouder et appartenir à un data-center répondant à mes besoins en ressources informatiques et être contraint de migrer en permanence au gré des mises à jour ? J’avoue que la chose m’effraie encore. J’en ai parlé à mon computer qui n’a pas répondu. Je vais rester à l’ancienne pour l’instant. Tanpis si, non cloudé, je passe pour un ringard ou un clown. Je me contente d'un tour de piste.

Commenter cet article