Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

Propagande et théorie du complot (Charlie Hebdo suite)

Publié le 12 Février 2015 par ruraledeprose

Sous prétexte de lutte anti-terroriste, une loi a été votée fin 2014 contre les délits de presse qui devenaient ainsi des délits pénaux avec des autorités intervenantes n’appartenant pas à la justice, ni aux juges. C’était avant Charlie et cette notion de délit pénal prend à présent tout son sens répressif avec le blocage possible de sites soutenant ou incitant au terrorisme. Le fournisseur d’accès devient responsable de l’édition et du contenu mis en ligne et peut s’arroger un pouvoir de censure pur et simple.
 
A cette loi pourrait s’adosser le projet dit « Indect » à l’échelle européenne permettant une surveillance vidéo avec reconnaissance faciale des personnes pouvant devenir terroristes, un contrôle social à partir d’un ensemble de données. Il s’agit ici de prévenir et qui n’est pas pour la prévention ! Mais il s’agit surtout de surveiller et d’interrompre quand bon semblera une expression, une opinion, une communication de presse. Cela ne peut en rien de concret empêcher que le terrain favorable à la communication des terroristes (qui n’ont rien de religieux) poursuive son office car sans audience ces messages émis ne toucheraient personne. Cette communication a des auditeurs et c’est bien sur le terrain qu’il faut porter l’effort éducatif, propager la nécessité de l’esprit critique par l’argument, la contradiction, le dialogue.
 S’il n’y a pas de complot global fomentant des situations de terrorisme il y a les conséquences de causes sociétales d’organisation de nos sociétés, de politiques menées. Telle ou telle situation peut infléchir l’origine des conséquences (la crise, l’austérité en pire ou en mieux), conforter les pouvoirs qui conduisent des politiques favorisant la désespérance sociale, accroître le champ de restriction des libertés publiques d’expression, d’opinion et d’information. Notre vigilance doit s’imposer en permanence.
20150212_152912.jpg
Commenter cet article