Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
journal des écritures

critiques d'art et littérature, humanisme et résistance, poésie, chansons

prose

Publié le 6 Novembre 2014 par ruraledeprose

20141106_133422-copie-1.jpg

Il vogue parfois

sur les champs symphoniques d’étoiles

parmi les noyés d’amour pur un licou sur l’âme

où les escortent des soleils trempés de caresses

de frondaisons

d’ocre marines

Il froisse les rives légères des brumes

où s’endorment

les anges

au sexe de lys

Il vogue enveloppé des voiles de navires engloutis

des pivoines à la bouche

l’accolade d’un ami pour église sur l’épaule

Et l’automne s’en fout et allonge ses pas verts

6 octobre 2014 – copyright pérez sécheret patrick

Commenter cet article